Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 16:33



Quelques centaines d'heures de travail auraient-elles suffi pour le remettre en vol en toute sécurité? deux anciens pilotes privés, dont un ancien instructeur, tous deux (encore!) plus âgés que moi, se sont proposés pour m'aider dans cette tâche. Mais aucun jeune ne s'est manifesté, pour "suivre" nos travaux, puis partager l'utilisation de l'avion après sa re-certification par la DGAC. Dans ces conditions, connaissant bien la rudesse du travail à accomplir dans un hangar froid, parfois glacial et lugubre, six mois de l'année, (il m'a fallu depuis 2001, plus de 17 000 heures de fabrication, montages, démontages-remontages pour modifications après 108 heures d'essais en vol), pour des gens âgés à la souplesse et l'endurance de plus en plus douteuse, j'ai préféré abandonné mon projet de remise en état de vol du LYNX; alors que j'aurais été, semble-t-il, le seul à bénéficier de l'utilisation de cet avion ... à 76 ans (ou alors 77 ans). Merci vraiment aux deux camarades qui s'offraient de m'aider, nous avons débattu ensembles de cette décision.
 

Les essais en vol : que de bons souvenirs... avant l'accident malheureux
Le LYNX va être remis en état pour présentation statique, par les merveilleux bénévoles du Musée régional de l'air d'Angers; c'est une grande chance que de pouvoir ainsi être hébergé parmi les superbes collections de ce Musée, dont de nombreux prototypes et rares appareils réalisés par des amateurs ou entreprises  audacieuses! Christian RAVEL, pilote de planeur expérimenté, ancien commandant de bord, créateur du Musée et aujourd'hui son vice-président, a reconnu l'originalité de 2 solutions techniques très innovantes du LYNX:

              - Son moteur multi-carburants liquides (SP 95 ou 98, LL100, gasoil ..., à très haut rendement, à pistons rotatifs, apte au fonctionnement à l'hydrogène.

              - Et son train d'atterrissage tricycle escamotable, électro-mécanique, à lames élastiques pour le confort au roulage et la sécurité à l'atterrissage (avec l'équivalent de 600 mm de course verticale); avec, en option, des liaisons ailes-fuselage se trouvant renforcées au point que son "surpoids" disparaît au profit de l'accroissement des "g - positifs et négatifs" tenus par l'avion en vol.

                       Encore un peu de patience, car il faudra probablement environ 2 ans avant que les techniciens bénévoles du Musée s'attellent à la remise en état, pour présentation statique, du LYNX. Mais n'attendez pas, allez visiter le superbe Musée régional de l'air d'Angers; il y a tant et tant à découvrir, lors d'une manifestation particulière ou lors de votre passage à l'improviste, dans le superbe hall moderne. Ce Musée est considéré, par la qualité et l'importance de ses collections, ce qui l'amènent à faire des expositions tournantes, comme le second musée de France après LE BOURGET: dont plusieurs avions et planeurs classés "monuments historiques"; des rénovations volantes presque achevées comme l'avion push-pull de Matra, le JUPITER; des recréations récentes comme le planeur AVIA 152a au tout récent premier vol entre les mains de Christian RAVEL; des moteurs ... originaux; des modèles réduits en nombre infini; sans oublier des archives déjà extraordinaires et sans cesse enrichies par Christian RAVEL lui-même, toujours prêt à découvrir, vérifier, étudier, classer, communiquer, raconter !


                       De mon côté, je viens d'abandonner ma" licence élémentaire de pilote privé d'avion": dur - dur ...! Elle m'avait été délivrée le 13 septembre 1960,(j'avais 20 ans!), en catégorie "A", avec le numéro TE 6151; ainsi que, à quelques jours près, mon premier brevet, ("C"), de pilote de planeurs.  Il me reste en poche, toujours utile, mon "brevet et licence de pilote d'ULM", qualification "multiaxes", daté du 27 août 1998.

                       Mes rêves se poursuivent, souvent de vols extraordinaires autour de notre si belle planète bleue. J'essaie encore de les transformer en réalités bien terre-à-terre, pour le plaisir des amoureux du vol. Le "LYNX", de détails en détails améliorés,  fut l'avion le plus agréable et le plus simple à piloter que j'ai connu. Loin des avions "minimum" qui deviennent certes si populaires, je continuerai à proposer des solutions techniques élaborées dans leurs principes, mais pourtant simples à réaliser et à fiabiliser, afin que notre "petite aviation" soit désirée, reste rapide, soit pratiquée en sécurité, mais toujours plus économiquement, et respectueuse d'autrui et de la planète. Le LYNX, sans doute "disparu" trop tôt", a parfaitement illustré cette volonté. Développer aujourd'hui un "autre moteur, thermique" pour l'aviation de loisir, (avion, hélicoptères, ULM divers), m'apparaît économiquement possible: puisqu'il ne reste qu'à industrialiser un prototype dont certains principes originaux ont déjà faits l'objet de réalisations et d'évaluations au banc d'essai et/ou en vol. Car qui est raisonnablement prêt à croire au "tout électrique", pour une machine volante avec 4 passagers, à 200 km/heure environ et avec 4 heures d'autonomie: avant plusieurs dizaines d'années ? !

                       Merci à toutes celles et ceux qui m'ont aidé dans cette réalisation du LYNX, à celles et ceux qui ont cherché à comprendre comment il me semblait possible d'adopter dès aujourd'hui un compromis souhaitable et rapidement évolutif vers une propreté quasi parfaite, grâce à des avancées scientifiques récentes et technologiquement possibles, sans esbroufe... , pour de merveilleuses petites machines volantes. Avec mon meilleur souvenir.

               Bons vols à vous. Je reste à votre disposition, si vous le souhaitez.

       Philippe LAURENT, ingénieur A et M, finaliste du prix Chéreau-Lavet 2010





 

 


Légendes des photos :
 

1 - Les essais en vol : que de bons souvenirs pour Philippe... avant l'accident !

2 - Philippe transmet le "LYNX" au Musée régional de l'air d'Angers en la personne de Christian Ravel.

3 - Christian Ravel et deux bénévoles sont venus prendre livraison du Lynx accidenté à Persan-Beaumont (Philippe entre les mécaniciens bénévoles)

4 - Le Lynx, empennage et ailes démontées, est chargé dans la superbe remorque fermée du musée d'Angers.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe
commenter cet article

commentaires

Profil

  • Philippe
  • Ingénieur Arts & Métiers retraité, ancien de Nord-Aviation et de la Sagem, pilote privé d'avion et de planeur depuis 1960.

          POUR ME CONTACTER : plauren@free.fr
  • Ingénieur Arts & Métiers retraité, ancien de Nord-Aviation et de la Sagem, pilote privé d'avion et de planeur depuis 1960. POUR ME CONTACTER : plauren@free.fr

Traducteur

Pour me contacter, cliquez sur "Ecrire un commentaire" en bas de page, ou bien laissez votre message dans le livre d'Or du Lynx (Colonne de droite, en bas).

Cliquer pour traduire :English deutschEnglish español Italiano Português  

 

Visiteurs

 personnes ont visité ce blog. 


 Mettre ce site en page de démarrage

D'où venez-vous ?

aeriens


Horaire et calendrier

Articles Par Catégorie

Livre d'Or du LYNX